Hanoi - Toulouse - Bruxelles  HANOI 2010  LE PROJET DE RESTAURATION DU VIEUX QUARTIER DE HANOI  | ENGLISH   VIET 
LE PROJET EUROPEEN
Historique
Asia Urbs
Partenaires
Hanoi
Toulouse
Bruxelles
Actions
Rapport final
LE VIEUX QUARTIER D'HANOI
Histoire urbaine
Informations générales
PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN
Les maisons et l'habitat
51 Hang Bac
Maisons communales
Opérations d'ensemble
Outils de gestion
SIG et Inventaire
Outils juridiques / Le règlement
Communication
Conférence internationale
Restauration des centres anciens asiatiques
PATRIMOINE IMMATERIEL ET CULTUREL
Identité culturelle
Les métiers traditionnels
Le diagnostic
Les activités de proximité
Le diagnostic
ACTUALITES
PHOTOTHEQUE
ACCES PARTENAIRES
Accueil > PATRIMOINE IMMATERIEL ET CULTUREL > Les activités de proximité

Les activités de proximité
Des modes de vie ancestraux
Vendeuse de soupe avec son chariot

  Il existe sur le Vieux Quartier des pratiques très anciennes liées à la vie quotidienne des habitants et aux traditions culturelles.

Les activités de proximité et leurs formes d’occupation de l’espace public constituent un ressort profond de la vie sociale, de la richesse culturelle du quartier et de son originalité.

L’espace public habité
Stand de loto

  Ainsi, il est d’usage que les commerces occupent les trottoirs adjacents à leur boutique pour fabriquer et vendre leurs produits, avec la convivialité qui en résulte. Les petits restaurants s’installent le soir sur les trottoirs et les vendeurs ambulants proposant des fruits et des légumes en sillonnant les rues. La vente des fleurs en particulier s’effectue par des marchandes portant leurs cargaisons sur leurs vélos, leurs motos ou avec un balancier. D’autres activités mobiles s’installent aux coins des rues, comme les stands de loto ou les ateliers de réparation de pneus. Il n’est pas rare non plus de trouver un salon de coiffure ou un atelier de manucure dans la rue…

Repas de famille

  Ces pratiques rendent uniques « le mode d’emploi » de la rue dans le Vieux Quartier ou s’installent également les familles pour des activités de la vie courante : faire la cuisine, sortir sa chaise pour discuter avec le voisin ou jouer aux cartes.

Les habitants s’appuient fortement sur ces modes de vie ancestraux qu’il faut maintenir sous peine d’uniformisation.

Evolution des modes de vie
Trottoirs occupés par le stationnement des motos

  Toutes ces activités se déroulent dans l’espace public, dans les rues ou sur les trottoirs. Aujourd’hui, le vélo a quasiment disparu au profit de la moto en tant que moyen de transport usuel. De plus en plus de voitures circulent également dans les rues du Vieux Quartier.

L’appropriation des trottoirs par les habitants, les étalages des magasins ou par les petits restaurants devient de plus en plus difficile.

Une stratégie de maintien pour ces activités

  Conjointement avec les experts européens, les partenaires vietnamiens élaborent une stratégie de maintien pour ces activités. Par des études urbaines et un diagnostic des activités sur certaines lignes de rue, des préconisations et des outils de gestion sont développés. Un certain nombre de ces activités doit sans doute s’adapter à de nouveaux contextes : l’évolution des besoins des habitants et des modes de déplacement, des aménagements urbains et le nombre grandissant de touristes déambulant dans les rues du quartier.

Vendeuses ambulantes au balancier traditionnel


Imprimer Imprimer

Ce site a été produit avec l'assistance financière de l'Union Européenne. Le contenu de cette publication relève de la seule responsabilité des villes de Toulouse, Bruxelles et Hanoi et ne représente en aucun cas l'opinion de l'Union Européenne.
 Conception et réalisation : Systonic
CONTACT
PLAN DU SITE
MENTIONS LEGALES